Datant depuis qu’Ayutthaya était la capitale de la Thaïlande (1782-1809), ce temple de 79m de hauteur était initialement appelé le « Wat Tumbol Banglakok » par la roi Takshin puis agrandi par Rama II et Rama III. Rebaptisé le « Temple de l’aube » par Rama IV, il est chaque matin le premier temple à être éclairé par la lumière du jour. Il abritait le Bouddha en émeraude pendant la construction du Grand Palais par Rama I.
La Pagode centrale (Phra Pang) est ornée de porcelaine incrustée dans le bâtiment et devient étincelante à la lumière du soleil. Magnifique au levé du soleil, le meilleur moment de la photographiée est au couché du soleil dans un ciel rempli de couleurs flamboyantes.
Son style Khmère est entouré de plusieurs petites tours. Les fresques murales représentent la vie du Prince Siddhartha, le Bouddha. Le Wat contient aussi des représentations hindoues à travers le trident du dieu Shiva ou dans les niches des autres tours des représentations du dieu de la lune
Comme tous les temples, le Wat Arun est vénéré par les Thaïlandais. Plusieurs cérémonies religieuses ont lieu ici.

S’y rendre

Situé dans le quartier de Thon Buri, Bangkok, à droite de la rivière Chao Phraya, le temple est ouvert de 7 à 17h20. Pour y accéder des bateaux font régulièrement des navettes depuis Tha Tian au Sud-ouest du Grand palais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *